10 Centime Congo belge (1908 - 1960)

Date:
1887

Référence dans le catalogue :

1888, Congo belge, Léopode II. Grande pièce de 10 centimes en cuivreAnnée neuve : 1888Référence : KM-4.Graveur : Leopold WienerDénomination : 10 centimes Diamètre : 35 mmMatériau : CuivrePoids : 19,6 g
Le Congo belge était le titre officiel de l'actuelle République démocratique du Congo (RDC) entre l'abandon formel par le roi Léopold II de son contrôle personnel sur l'État au profit de la Belgique le 15 novembre 1908 et l'indépendance du Congo le 30 juin 1960.
Le 18 octobre 1908, le Parlement belge vote en faveur de l'annexion du Congo en tant que colonie belge. Ce n'est qu'après que le roi Léopold II eut renoncé à tout espoir de maintenir une partie substantielle de l'État indépendant du Congo en tant que propriété distincte de la couronne. Le gouvernement du Congo belge a été organisé par la Charte coloniale de 1908. Le pouvoir exécutif appartenait au ministre belge des Affaires coloniales, assisté d'un Conseil colonial (Conseil Colonial). Tous deux résidaient à Bruxelles. Le Parlement belge exerçait le pouvoir législatif sur le Congo belge. Le représentant le plus haut placé de l’administration coloniale au Congo était le gouverneur général. De 1886 à 1926, le gouverneur général et son administration étaient en poste à Boma, près de l'estuaire du fleuve Congo. À partir de 1926, la capitale coloniale s'installe à Léopoldville, quelque 300 km plus en amont, à l'intérieur. Initialement, le Congo belge était administrativement divisé en quatre provinces : Léopoldville (ou : Congo-Kasaï), l'Equateur, Orientale et Katanga, chacune présidée par un vice-gouverneur général. Une réforme administrative en 1932 a porté le nombre de provinces à six, tout en « rétrogradant » les vice-gouverneurs généraux au rang de gouverneurs de province.
Le service territorial était la véritable colonne vertébrale de l’administration coloniale. Chaque province était divisée en un certain nombre de districts (24 au total) et chaque district en territoires (environ 120 au total). Un territoire était géré par un administrateur territorial, assisté d'un ou plusieurs assistants. Les territoires furent ensuite subdivisés en de nombreuses « chefferies » (chefferies), à la tête desquelles l'administration belge nomma des « chefs traditionnels » (chefs coutumiers). Les territoires administrés par un administrateur territorial et une poignée d'assistants étaient souvent plus grands que quelques provinces belges prises ensemble (l'ensemble du Congo belge était près de 80 fois plus grand que l'ensemble de la Belgique). Néanmoins, l'administrateur territorial était censé inspecter son territoire et déposer des rapports annuels détaillés auprès de l'administration provinciale. En termes de juridiction, deux systèmes coexistaient : un système de tribunaux européens et un système de tribunaux indigènes (tribunaux indigènes). Ces tribunaux indigènes étaient présidés par les chefs traditionnels, mais n'avaient que des pouvoirs limités et restaient sous le contrôle ferme de l'administration coloniale. En 1936, on comptait 728 administrateurs contrôlant le Congo depuis la Belgique. Les Belges vivant au Congo n’avaient pas leur mot à dire au sein du gouvernement et les Congolais non plus. Aucune activité politique n'était autorisée au Congo. L'ordre public dans la colonie était maintenu par la Force Publique, une armée recrutée localement sous commandement belge. Ce n'est que dans les années 1950 que des troupes métropolitaines, c'est-à-dire des unités de l'armée régulière belge, furent postées au Congo belge (par exemple à Kamina).
L’État colonial – et en fait toute autorité exercée par les Blancs au Congo – était souvent désigné par les Congolais sous le nom de bula matari. Bula matari (« casser des pierres ») était l'un des noms donnés à l'origine à Stanley, en raison de la dynamite qu'il utilisait pour écraser les pierres lors de son chemin à travers la région du Bas-Congo. Le terme bula matari en est venu à désigner la force irrésistible et convaincante de l’État colonial.
Lorsque le gouvernement belge succéda au roi Léopold II en 1908, la situation au Congo s'améliora à certains égards. L'exploitation brutale et le recours arbitraire à la violence, dans lesquels certaines sociétés concessionnaires avaient excellé, ont été freinés. La tragédie du « caoutchouc rouge » a pris fin. L'article 3 de la nouvelle Charte coloniale du 18 octobre 1908 établit que : « Nul ne peut être contraint de travailler pour le compte et au profit de sociétés ou de particuliers ». En réalité, le travail forcé, sous des formes et à des degrés divers, ne disparaîtra entièrement qu’à la fin de la période coloniale.
La transition de l’État indépendant du Congo au Congo belge constitue une rupture, mais elle est également marquée par une grande continuité. Le dernier gouverneur général de l'État indépendant du Congo, le baron Wahis, est resté en fonction au Congo belge, et la majorité de l'administration de Léopold II avec lui. L’ouverture du Congo et de ses richesses naturelles et minières à l’économie belge est restée le principal motif de l’expansion coloniale, mais d’autres priorités, comme la santé et l’éducation de base, ont néanmoins lentement gagné en importance.
Le Congo belge a été directement impliqué dans les deux guerres mondiales. Pendant la Première Guerre mondiale, une première confrontation entre la Force Publique et l’armée coloniale allemande en Afrique orientale allemande (Tanganyika) s’est transformée en guerre ouverte avec une invasion conjointe anglo-belge du territoire colonial allemand en 1916 et 1917 lors de la campagne d’Afrique de l’Est. La Force Publique remporta une victoire notable en entrant dans Tabora en septembre 1916 sous le commandement du général Charles Tombeur après de violents combats.
Après la guerre, la Belgique a été récompensée pour la participation de la Force Publique à la campagne d'Afrique de l'Est par un mandat de la Société des Nations sur l'ancienne colonie allemande du Ruanda-Urundi. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le Congo belge était une source de revenus cruciale pour le gouvernement belge en exil à Londres. La Force Publique participe à nouveau aux campagnes alliées en Afrique. Les forces belges congolaises sous le commandement d'officiers belges ont notamment combattu contre l'armée coloniale italienne en Éthiopie à Asosa, Bortaï et Saïo sous le commandement du major-général Auguste-Eduard Gilliaert lors de la deuxième campagne d'Afrique de l'Est.

voir plus

 

17  Pièces
2 3

(1205 X 604pixels, taille du fichier: ~168K)
Posté par: anonymous  2015-02-26
Belgian Congo. 10 Centimes, 1887. KM-4. Leopold II. Center hole with star. Pleasing example. NGC graded MS-63 Brown. Estimated Value $125 - 150. Categories: World Crowns and Minors

(2855 X 1440pixels, taille du fichier: ~459K)
Posté par: anonymous  2024-03-25
BELGIAN CONGO 10 CENTIMES 1888 KING LEOPOLD CROWNED MONOGRAM WORLD COIN

(1677 X 816pixels, taille du fichier: ~331K)
Posté par: anonymous  2024-01-08
Belgian Congo 1927 10 Centimes Gem BU A138

(1205 X 600pixels, taille du fichier: ~163K)
Posté par: anonymous  2015-03-02
Belgian Congo - Free State. 10 Centimes, 1906. KM-10. Center hole. Crowned monograms. Reverse: Star. NGC graded MS-62. Estimated Value $60 - 80. The Judy Cahn Collection. Categories: World Crowns and Minors

(1125 X 420pixels, taille du fichier: ~88K)
Posté par: anonymous  2015-09-02
BELGIAN CONGO 1888 10 Centimes AU-UNC

(1125 X 420pixels, taille du fichier: ~79K)
Posté par: anonymous  2014-04-14
BELGIAN CONGO 1888 10 Centimes XF-AU

Vendue pour: $1.0
Info: https://www.ebay.com/itm/404951287293 2024-05-16
1918 France Versailles 25 Centimes Notgeld Lot#DS353

Vendue pour: $12.0
Info: https://www.ebay.com/itm/404951283181 2024-05-16
1917 France 10 Centimes Lot#DS350 High Grade! Beautiful!

Vendue pour: $3.0
Info: https://www.ebay.com/itm/404951264752 2024-05-16
1913 France 5 Centimes Lot#DS346 High Grade! Beautiful!
Vous pourriez être intéressé par les pièces suivantes
1 Franc État indépendant du Congo (1885 - 1908) Argent Leopold II (1835 - 1909)
1 Franc État indépendant du Congo (1885 ...
Le groupe a   14 pièces / 12 prix
10 Centime Cambodge Bronze/Argent Norodom Ier (1834-1904)
10 Centime Cambodge Bronze/Argent Norodo ...
Le groupe a   13 pièces / 12 prix
5 Franc État indépendant du Congo (1885 - 1908) Argent Leopold II (1835 - 1909)
5 Franc État indépendant du Congo (1885 ...
Le groupe a   15 pièces / 14 prix
2024-05-26 - Historical Coin Prices
1 Cent États-Unis d'Amérique (1776 - ) Cuivre
Prix selon les sources publiques
Détails
2024-06-06 - New coin is added to 10 Reis Royaume de Portugal (1139-1910) Cuivre Jean V de Por ...


    10 Reis Royaume de Portugal (1139-1910) Cuivre Jean V de Por ...
Le groupe a    2 pièces / 1 prix



PORTUGAL 10 Reis 1738 - Copper - F - 2304
Vous pourriez être intéressé par...
Dirigeants de l'empire
Arbres généalogiques et pièces
Identifiez-vous!

Quelle est la pièce ?
Prix des pièces